Signez notre pétition de soutien envers Grameen Bank

Soutenez les femmes de Grameen pour empêcher une violation de leurs droits

La Campagne du Sommet du Microcrédit soutient une pétition sur le site Change.org pour avertir la Premier Ministre du Bangladesh Sheikh Hasina que les actions continues de son gouvernement à l’encontre de l’indépendance de Grameen Bank sont inacceptables. Après le renvoi de Pr. Muhammad Yunus du poste de directeur général l’année dernière, il est clair que le gouvernement cherche à un éventuel rival politique et à s’approprier pour un usage personnel les ressources de Grameen Bank et des entreprises sociales Grameen.

La Campagne n’est pas seule à mener cette action : Vidar Jorgensen de Grameen America, Sam Daley-Harris du Center for Citizen Empowerment and Transformation, Joanne Carter de RESULTS et RESULTS Educational Fund, Asad Mahmood, et bien d’autres se tiennent à nos cotés.

Signez la pétition: http://mcs2015.org/GBpetition_fr

Quelle est la situation?

L’indépendance de Grameen Bank et les parts détenues par ses femmes-clientes sont aujourd’hui menacées par le gouvernement dirigé par Sheikh Hasina, la Premier Ministre de Bangladesh. Ces dernières années, Mme Hasina a mené une initiative avec son gouvernement pour forcer le Professeur Yunus à quitter son poste de directeur général de la banque. Le gouvernement a maintenant nommé une commission pour examiner les opérations de Grameen Bank et effectuer des recommandations sur sa future direction. Cette commission est considérée par une large majorité comme une tentative du gouvernement de prendre le contrôle de Grameen Bank aux femmes emprunteuses et clientes.

Quelles sont les conséquences pour vous?

Il ne s’agit pas uniquement de Grameen. Il s’agit de l’autonomie des organisations de microfinance et des institutions de la société civile dans tous les pays du monde.

Nous vous exhortons à signer la pétition et à la partager avec votre communauté et vos contacts pour démontrer que la communauté de la  microfinance défendra tous ceux qui sont menacés ainsi. Ces stratégies ne sont pas propres au Bangladesh et la prise de contrôle par le gouvernement du Bangladesh d’une des plus grandes institutions de microfinance dans le monde (8,3 millions de clients) créerait un dangereux précédent.
C’est également un problème de droits humains.

Grameen Bank a longtemps été leader, non seulement en microfinance et réduction de la pauvreté, mais également en matière d’autonomisation des femmes pauvres vivant en milieu rural au Bangladesh. Son modèle a souvent été imité à travers le monde. Les femmes constituent 97% des emprunteurs de Grameen Bank, détiennent 95% des capitaux propres de la banque, et sont représentées par 9 des 13 membres du conseil d’administration. Ces femmes-propriétaires partagent le Prix Nobel de la Paix remis en 2006 à Grameen Bank et à son fondateur, Muhammad Yunus. Toute intervention supplémentaire du gouvernement sur l’autorité du Conseil d’administration de Grameen Bank serait donc un énorme revers pour les droits humains et les droits légaux de ces femmes.
Ce que vous pouvez faire.

La commission nommée par le gouvernement du Bangladesh rendra ses recommandations sur l’avenir de Grameen Bank dans moins de deux mois. Nous devons donc utiliser tous les outils à notre disposition pour exhorter la premier ministre Hasina à protéger l’indépendance de Grameen Bank et de ses emprunteurs.

  1. Signez la pétition avant le 17 août : http://mcs2015.org/GBpetition_fr
  2. Faites passer l’information autour de vous en envoyant ce message par email, en le postant sur votre page Twitter, Facebook, et votre groupe LinkedIn. (Une fois que vous avez signé la pétition vous pouvez également la partager sur vos réseaux sociaux).
  3. Utilisez le hashtag #SaveGrameen.
  4. Pour appuyer officiellement la pétition, contactez Sabina Rogers par email à rogers@microcreditsummit.org.